Les troubles des apprentissages

Les troubles des apprentissages correspondent à une atteinte durable et persistante affectant une ou plusieurs fonctions cognitives.

Ils perturbent l’acquisition, la compréhension, l’utilisation et le traitement de l’information verbale ou non verbale.

Ils ne s’expliquent pas par des facteurs externes et surviennent chez un enfant d’intelligence normale, et normalement scolarisé. 

Principaux troubles des apprentissages:    

  • La dyslexie / dysorthographie : trouble d’apprentissage du langage écrit (lecture, transcription)

  • La dysphasie : trouble du développement de la parole et du langage entraînant une restriction notable d’acquisition du langage expressif (ce que l’on produit) et/ou réceptif (ce que l’on comprend) 

  • La dyspraxie : trouble de la planification et de l’automatisation des gestes volontaires 

  • La dyscalculie : trouble des outils de logique mathématiques 

  • Le T.D.A.H : trouble de l’attention avec ou sans hyperactivité 

  • Les troubles des fonctions exécutives (trouble de la planification, du traitement séquentiel, et de la mémoire de travail) 

 

Les troubles des apprentissages retentissent sur les fonctions qu’ils affectent, mais aussi sur la confiance en soi du jeune, d’où l’importance d’une prise en compte par les adultes qui l'entourent et des aménagements individualisés dans leur scolarité et parfois leur vie sociale, d’où la nécessité d’un repérage précoce. 

Le jeune pourra ainsi s’adapter et apprendre à contourner ses faiblesses par l’utilisation de ses forces. Ceci lui permettra alors de connaître des succès aussi bien sur le plan scolaire, professionnel ou social et ainsi de favoriser son estime de soi. 

Dans tous les cas, il convient d’éviter absolument les doubles tâches : réaliser une tâche consiste à accomplir une action (intentionnelle) dans le but d’atteindre un objectif. Or il est impossible de réaliser deux tâches en même temps, sauf si l’une d’entre elles est complètement automatisée (marcher par exemple). Chez les élèves qui présentent des troubles des apprentissages, certaines actions ne sont pas automatisées (l’écriture, le fait de focaliser son attention ou d’inhiber les distracteurs, la lecture). Ils se trouvent en difficulté lorsqu’ils doivent réaliser ces tâches en même temps qu’une autre : écrire tout en écoutant, ou en lisant par exemple. 

Ces troubles persistent durant toute la scolarité et toute leur vie. D’où l’importance de mettre en place des adaptations pédagogiques visant à réduire la portée de ces troubles sur les apprentissages scolaires puis la vie professionnelle.    
 

Par exemple, la maîtrise de la lecture est nécessaire à l’acquisition des savoirs et savoir-faire dans toutes les disciplines et la vie professionnelle. C’est pourquoi il est indispensable de :

  • réduire les difficultés propres aux compétences de la lecture, poursuivre le travail qui conduit à la reconnaissance du code pour que l’identification devienne plus rapide

  • mettre en place des stratégies de contournement de l’écrit, poursuivre le travail sur la mémoire immédiate (c’est elle qui est mobilisée par la lecture). Lire c’est la capacité de mémoriser et traiter les informations sur un laps de temps court. C’est ainsi que l’on donne du sens aux textes lus.